Les séances photo-thérapie en nu artistique de S. une femme anonyme

Scroll down to content

Première séance – novembre 2019

S. me contacte pour une séance en nu artistique à vocation thérapeutique. Elle a du mal à accepter son corps, son image, son visage. Pour des raisons personnelles, elle ne souhaite pas que les photos où on voit son visage soit publiées. La séance a été très progressive afin d’effacer une pudeur très présente. Elle avait apporté des tenues de lingerie. C’est donc dans une jolie nuisette courte rouge vif et bas auto-fixants rouges qu’elle se présente devant mon objectif. Nous allons partir sur un effeuillage progressif le temps qu’elle se sente parfaitement à l’aise pour aborder le nu.

La fin de la séance sera réservée pour des photos destinées à mon book. Des bouts de corps, des profils sans visage. Le clair-obscur lui va si bien qu’il eut été dommage de ne pas vous en faire profiter. Pour moi, elles ont toutes quelque chose de différents. J’ai encore eu beaucoup de mal à choisir, à trier et à ne pas tout vous montrer.

Deuxième séance – février 2020

Il faut dire qu’elle s’est follement amusée au cours de sa première séance. Le résultat lui a immédiatement donné envie de recommencer. Maintenant qu’elle pouvait avoir une meilleure assurance sur son image. Je lui propose donc une séance à visage masqué. En effet, bien que j’aime beaucoup les bouts de corps, j’avais envie de jouer avec cette image de poupée. Son corps s’y prêtait parfaitement. Nous n’avions plus qu’à travailler les expressions pour rendre cette poupée presque vivante.

Quitte à disposer d’une modèle disponible, autant explorer les dernières idées qui me sont venues à ce moment-là. Tissu transparent étirable… résilles… perruques. Ces expérimentations prennent plus de temps, sans toujours obtenir de résultats immédiats. Et puis deux heures, cela passe si vite en séance photo.

2 Replies to “Les séances photo-thérapie en nu artistique de S. une femme anonyme”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :