Séance photo-thérapie pour femme par femme photographe en tenue charleston années 30

Laurence, ses séances photo-thérapie en nu artistique

Scroll down to content

Première séance – juillet 2020

Laurence, ce n’est pas son vrai prénom. Elle est une de mes plus grandes fans sur Instagram pour mes photos de paysage et autres. Je la vois donc liker et commenter depuis longtemps lorsqu’elle se décide « enfin » à me contacter pour une séance de photo-thérapie. Elle me dit en avoir envie mais sans publication pour rester anonyme. Pour moi, ce sera la première à essayer un nouveau studio qui s’avérera beaucoup trop petit par la suite. Je commence donc par une série de portrait au cours de laquelle elle va se mettre à l’aise très rapidement.

Je perçois immédiatement un très beau potentiel chez elle. Elle accepte facilement mes propositions d’accessoires, se met en scène et semble beaucoup s’amuser. Je la vois s’épanouir petit à petit devant l’objectif, avec beaucoup de rires, de fous rires et de légèreté. Elle me confie aimer le burlesque sans avoir jamais osé vraiment, ceci explique sûrement cela. Je l’amène doucement à la nudité à laquelle elle arrivera sans difficulté en fin de séance.

Sans avoir vu aucune photo, elle décide juste avant de partir d’être publiée. J’ai dû être tellement enthousiaste sur ce que je voyais des clichés au fil de la séance que cela l’aura convaincue par avance. Et j’en suis tellement contente qu’une deuxième séance s’est imposée tout naturellement quelques mois plus tard. Avec cette envie commune de prolonger l’expérience burlesque.

Deuxième séance – octobre 2020

Pour ce shooting, nous avons préparé quelques idées de tenue. Elle s’est acheté une robe années 30-40 et quelques accessoires. Je lui ai également proposé mes perruques. J’ai beaucoup aimé voir son visage transformé par ces nouvelles coupes de cheveux. Une séance passionnante et très riche, toujours sous le signe de la bonne humeur et de l’amusement.

Le temps est passé et nous avons appris à nous connaître un peu plus autour de quelques terrasses parsemées selon nos possibilités entre deux confinements. C’est comme cela qu’elle s’est aussi retrouvée à me servir de modèle pour approfondir la technique ICM (Intentional Camera Movement) en extérieur avec une personne. On peut même apercevoir qu’elle s’amuse encore avec son large sourire.

Personnage jouant avec un tissu bleu en flou artistique icm

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :