Le shooting d’Alexandre Lebienheureux, un modèle une gueule

Scroll down to content

Alexandre Lebienheureux est un modèle expérimenté. Je l’ai découvert grâce à mon tuteur de formation à l’Institut de la Photographie en 2020. Quentin Calvinhac a travaillé plusieurs fois avec ce modèle, dont la photo qui m’a le plus marquée est sur la première page de son site. Alexandre a ce que j’appelle « une gueule ». Je ne pouvais pas passer à côté de ce modèle.

Je découvre un homme très sympathique et qui ne se prend pas la tête. Le contact passe tout de suite entre nous, discussions et bavardages fluides et drôles, à nous raconter nos histoires de shooting. Il a une bonne expérience et se montre force de propositions créatives. Que nous n’aurons cependant pas le temps d’épuiser en deux heures de séance.

Mais ce n’est pas pour le nu qu’Alexandre a accepté de venir. Ni pour la douceur. Pourtant c’est bien vers cela que j’ai envie de l’amener. En effet, j’aime prendre le contrepied de ce que les modèles ont l’habitude de montrer d’eux-mêmes. Quelques portraits de « sa gueule » plus tard, je tente de le diriger vers des expressions plus douces, plus sensuelles, plus tendres…

Lorsqu’il découvrira les clichés de la séance, ce n’est pas ce qu’il préférera, avouant une certaine gêne à se voir sous cet angle. Mais il a quand même accepté que j’en publie certaines (et je l’en remercie vivement). Cela me permet de montrer les différentes facettes d’une personnalité, qui n’est jamais unique. A condition que la personne accepte de se laisser porter. Que diriez-vous maintenant d’un brin d’humour ?

Homme torse nu jouant de la basse avec des gants de boxe grimançant en clair obscur

Vous pouvez découvrir l’ensemble de son travail sur son compte Instagram et sur son book.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :