Le shooting anonyme en nurbex au manoir colimaçon

Scroll down to content

Ce shooting est une première rencontre avec un modèle qui n’en est pas à son premier. Après quelques échanges, une sortie en urbex s’est invitée au rendez-vous. Une première fois aussi pour moi en tant que photographe avec un modèle inconnu. Ce fût un challenge assez difficile à relever : gestion de la lumière, des poses, du sens que l’on y met, des contraintes liées à l’anonymat du modèle aussi. Et des risques de se faire interrompre dans un lieu interdit.

Homme nu recroquevillé au sol sur le parquet en bois d’un manoir abandonné

Je connaissais déjà le lieu pour y avoir moi-même posé, et y avoir fait poser une fidèle modèle Christèle. Par conséquent, le repérage a été plus rapide. Nous avons choisi les escaliers pour commencer. L’impression escalier en bois sculpté sur trois étages. Puis le fameux escalier en colimaçon et mosaïque blanche, dont la conservation est particulièrement remarquable.

Il avait quelques tenues de lingerie masculine, et autres chapeau, cane… De mon côté, c’est avec le rouleau de scotch « fragile » que je me suis amusée. Mais notre temps a été limité par un trajet plus long que prévu. Et la présence de parpaings à l’extérieur nous annonçait la fermeture prochaine de ce magnifique manoir aux ressources incroyables mais malheureusement trop détérioré par les saccages successifs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :