Quand on se retrouve face au photographe et à son objectif, on ne sait jamais trop quoi faire, on se sent un peu bête. Encore plus si on est dans le plus simple appareil ! on ne peut même pas mettre ses mains dans ses poches… et croyez-moi, je sais de quoi je parle puisque j’ai été d’abord à votre place. Ne vous inquiétez pas, je saurai vous guider tout au long de la séance photo. Pour ce qui est du regard, ou de l’expression des émotions, pour moi il n’y a pas de règle. Vous pouvez à tour de rôle me regarder (ou plutôt l’objectif qui est devant mon sourire) ou mimer de regarder dans l’espace. Un regard en l’air n’a pas trop de sens dans un studio photo. Un regard vers le sol donnera une impression de pudeur, de tristesse, d’introspection. Un regard au loin pourra faire croire à la présence d’une tierce personne ou d’un objet attirant l’oeil. Fermer les yeux peut aussi être une posture intéressante. Un regard expressif est bien entendu souhaitable, quelque soit l’émotion exprimée. Quant au sourire, ou pas, c’est la même chose. Mais il est vrai que j’aime capter différentes facettes de mes modèles au cours d’un même shooting. Ou prendre le contrepied du naturel de la personne. Je tenterai donc de faire sourire et/ou éclater de rire un modèle qui « fait la gueule » habituellement. Et si vous souriez trop à la façon « ultra bright », je vous inviterai à rester plus sérieux.